Méditation du Vendredi Saint et du Samedi Saint, par Marcel, diacre accompagnateur



VENDREDI SAINT

catéchuménat baptême des adultes Sens Paron Saint Clément


Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 18,1 – 19-42)

Les yeux levés vers la Croix, il est bon de se rappeler qu’elle est, malgré sa laideur et la cruauté qu’elle évoque, le lieu ultime que Dieu a choisi afin de nous dire son Amour infini.

Derrière le visage défiguré du Christ se révèle la tendresse inouïe du Père. Le Christ en croix est l’image de l’Amour qui va jusqu’au bout, le triomphe de la vie sur la mort.

Et Marie, sa mère, est là présente. Marie dont on ne parle pas beaucoup dans les évangiles, mais qui est près de Jésus dans les étapes importantes de sa vie. Comme toute bonne mère … Elle y occupe néanmoins une place unique parce qu’elle occupe une place unique dans l’histoire du Salut.

Marie se tient là, debout, au pied de la Croix … Douloureuse et silencieuse …

Nous savons combien il est parfois difficile de demeurer près de Jésus. C’est pourquoi il nous invite à prendre sa mère avec nous : « Voici ta mère ».

Avec elle nous pouvons apprendre à nous tenir debout, là où, au plus profond de nos enfers, dans la nuit de nos épreuves, la résurrection est déjà à l’œuvre.

En nous tenant debout, avec Marie, tout près de la Croix, nous aurons la posture de ressuscités déjà tout illuminé de la Lumière de Pâques.


La Pietà. Basilique Saint Pierre, Vatican 


SAMEDI SAINT



Dans le grand silence du tombeau déjà la VIE renaît ...





Commentaires