Méditation du jeudi de l'Ascension, par Marcel, diacre accompagnateur

catéchuménat de Sens Paron Saint Clément, baptême confiration eucharistie adultes
Dessin du frère Yves - Monastère de la Pierre-Qui-Vire (Yonne, France)

Evangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu chapitre 28 versets 16 à 20 (Mt 28,16-20)

Le sentiment qu’ont connu les Apôtres quand ils voient Jésus leur échapper pour "s’élever et disparaître à leurs regards dans la nuée", nous le ressentons aussi quand un être cher nous quitte pour toujours, creusant en notre cœur une blessure et une douleur profondes.

Pourtant, dans la vie, vient un temps où il faut partir, où il faut accepter de laisser partir, pour que ceux qui restent grandissent et deviennent les témoins, les garants, la voix même, de l’être disparu.

Celui qui est « parti » reste présent… mais autrement.

Il en est de même avec Jésus !

L’Ascension fortifie et purifie notre foi « infantile » et rend active ou ravive notre espérance.

Elle nous rappelle la nécessité de la transmission de la foi : « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit… »Nous voyons bien qu’il est difficile dans la société actuelle de dire sa foi. Et le grand danger qui guette les chrétiens c’est celui de la démission. Un chrétien qui n’éprouve plus le désir de transmettre la foi, la perd.

Dans l’Evangile, Jésus prend le temps d’enseigner ses disciples, de les accompagner dans le respect de leur évolution progressive et parfois de leur lenteur à croire.

Cette mission reçue du Christ passe par nos paroles, mais surtout par notre témoignage de foi, d’espérance et d’amour envers nos frères. Si nous vivons en baptisés, en disciples du Christ, peut-être, inciterons-nous d’autres à vivre selon l’Evangile… Et aurons le cœur assez grand pour accueillir ceux qui frappent à la porte de l’Eglise et le courage de les accompagner dans leur foi naissante…

L’audace missionnaire de l’Eglise se fonde sur l’assurance que Jésus ne nous abandonne pas : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »


catéchuménat Sens Paron Saint Clément, baptême eucharistie confirmation adultes


L’Ascension, c’est donc le temps de l’espérance, et non celui de la nostalgie. L’espérance que nous entretenons en nous, celle que nous donnons aux autres, grâce à notre foi en la présence du Christ en nous et autour de nous et dans l’attente joyeuse de son retour.

C’est le temps de la croissance dans le christ pour que nous parvenions à être des adultes dans la foi.

C’est le temps aussi du témoignage et de la Mission au cœur du monde… dans le souffle de l’Esprit-Saint !




Commentaires